Mes activités au quotidien

  • Conseillère régionale d'Aquitaine,
  • Députée Suppléante de Noël Mamère et
  • Membre du Parti Socialiste

mardi 29 décembre 2009

Avec force et détermination

Les élections sont toujours un moment important pour moi, fille d’immigrés ayant accédée à la nationalité française par le biais de la naturalisation. Longtemps avant d’être Française, j’assistais aux élections comme simple spectatrice d’une démocratie qui m’était interdite. Souvent, nos responsables politiques parlaient de l’accès aux droits de vote des populations immigrées en fait extracommunautaires. Cette revendication qui est devenue au fil des années une arlésienne, parfois même une tarte à la crème, pour attirer dans les partis une population qui est devenue au fil des années de plus en plus méfiante vis-à-vis d’une promesse jamais tenue.
L’élection est l’acte souverain de la citoyenneté, c’est un rendez-vous avec les électeurs et les élus. Conseillère régionale d’Aquitaine depuis 2004, il est à mes yeux un rendez-vous de sincérité : je dois rendre compte de mes actions de ces 6 dernières années. C’est aussi un rendez-vous avec mon histoire personnelle car je suis la première femme arabe à être élue à la Région Aquitaine. Lourde responsabilité et grand défi pour moi.
Je me suis immédiatement investie dans le domaine de la lutte pour l’égalité et contre les discriminations et j’ai suscité la création d’une délégation dédiée dont j’ai pris la charge.
Mon travail auprès d’Alain Rousset a été de mettre en place d’abord un plan régional de lutte contre les discriminations et pour l’égalité. J’ai notamment œuvré pour :
- Elaborer et faire adopter ce Plan régional de lutte contre les discriminations,
- Améliorer les conditions d’existence des anciens combattants des anciennes colonies françaises, notamment en initiant un projet de construction de logements dans l’ancien Lycée des Menuts
- Soutien à la coordination pour la décristallisation des pensions de retraites des anciens combattants étrangers des ex colonies françaises.
- Soutien aux structures œuvrant pour le droit des femmes, contre les comportements et les violences sexistes
- Mise en œuvre du cv anonyme. La Région Aquitaine est la première et la seule collectivité a appliquer ce dispositif
- Coordonner une action nationale au sein de l’Association des Régions de France.
En tant que socialiste, je souhaite que ce combat soit poursuivi et amplifié au sein du Conseil régional d’Aquitaine. La question de l’égalité doit transpirer dans toutes les politiques menées par le Conseil régional. De nouveaux combats sont à débuter : le droit aux vacances pour tous, la création d’un observatoire contre les violences faites aux femmes. La situation de la Gironde est à ce titre catastrophique : le 4ème département de France en nombre d’homicides liés aux violences conjugales. De nouveaux combats nous attendent et j’espère pouvoir les mener auprès de vous avec sincérité et audace.
Une autre année commence, je serai candidate pour les Régionales auprès d’Alain Rousset pour une Aquitaine Innovante, Solidaire et durable. C’est donc avec responsabilité et confiance que je me présente à vous.

2 commentaires:

Alexandra a dit…

"L election est l acte souverain de la citoyennete" dis tu Naima dans un enthousiasme etonnant. Nous savons tous pour avoir vu les partis de gauche au pouvoir via des elections que nous sommes a chaque fois cocufies par nos elus. Souvenons nous du retournement de casaque des socialistes en 1983 et des privatisations galoppantes ayant suivi des nationalisations, retournement qui se fit sans consultation du peuple. cessons de croire en des hommes ou des femmes providentielles et reclamons la democratie directe pour faire contre poids et garde fou face au pouvoir exhorbitant que nous donnons aux princes de la republique que nous intronisons par des elections pieges a cons. Attention aussi au peril 'Royal' qui menace le PS et a seduit un instant la gauche .... Comme lors du grand debat des presidentielles, segolene a reafirme le 29 nov 2009 SUR FRANCE 5 a l emission C politique sa sarkozitude en matiere de regularisation des etrangers sans papiers. madame royal est toujours madame cas par cas.... comme nicolas sarkozy. bonjour tristesse.... michel chanteau sur l ordi d une amie

Anonyme a dit…

Bravo Naïma, tu as tout mon soutien pour ces élections comme je sais qu'elles demandent énergie et courage et comme elles reposent nécessairement sur une grande force de conviction.