Mes activités au quotidien

  • Conseillère régionale d'Aquitaine,
  • Députée Suppléante de Noël Mamère et
  • Membre du Parti Socialiste

jeudi 16 août 2007

Dur dur d'être président !


Le nouveau locataire de l'Elysée nous explique depuis son élection le 06 mai dernier que les gens sont vraiment trop trop « méchants » avec lui. Il ne peut pas passer des vacances à Wolfeboro (New Hampshire), en paix. Pauvre Président j'en suis toute émue, cela le met même hors de lui et il est obligé d'invectiver les journalistes qui sont venus faire leur travail.
Ces journalistes qui osent l'interpeller sur ses vacances à 22 000€ la semaine.
Ces journalistes qui lui rappellent, alors qu'il était sur le point de faire du bateau, qu'une famille sur cinq ne part pas en vacance, que le niveau moyen de vie des Français est de 18 600 euros annuel, que 6,3% de la population française vit sous le seuil de la pauvreté (681 euros mensuel), quelle vulgarité!
Ces journalistes qui sont présents sur son lieu de villégiature alors qu'il a convoqué lui-même une conférence de presse informelle. Quelle Audace!

Pour répondre à ces critiques, Nicolas Sarkozy nous explique qu’il s’est rendu sur son lieu de vacances en avion de ligne alors que nous savons que l’intendance suivait par le Falcon présidentiel.
Après le milliardaire Bolloré, c’est un autre milliardaire qui l’invite dans sa résidence privée.
Loin de moi l’idée de dénoncer des vacances méritées après une longue période de campagne électorale et après cent jours de gestion de l’Etat. Ce que je reproche au Président de la République c’est le manque de transparence : qui paye ses vacances ? et au delà qu’attendent les amis anonymes du Président de la République ? Y aura-t-il un retour sur investissement ?
Il est temps d’ouvrir le débat sur le financement des dépenses privées du Président de la République.

1 commentaire:

Jeff a dit…

Excellent article sur les vacances de Mr Bonaparte